top of page
  • Photo du rédacteurdemocreatifs

LE TEMPS D'UNE THERAPIE


En thérapie, la question du temps est souvent posée.

Dans notre société de (sur)consommation, où tout est à disposition presque immédiatement,

les soins et thérapies n'échappent pas à cette dynamique effrénée.


La demande exige une réponse immédiate.




Un symptôme = un médicament ou une opération ou

une solution rapide pour soulager.


Sauf que…

Sauf que notre corps, ne fait pas la différence entre les notions d'avant, pendant, après.

Certes, il subit le temps dans ses chairs mais n'y réagit pas de la même manière pour chacun d'entre nous. La faute à notre génétique, nos conditions de vie, notre environnement.


Il garde aussi en mémoire ce qu'il a vécu tout comme notre esprit.


Le temps de la mémoire

Pourquoi vous parlez de mémoire dans ce post sur le Temps de la thérapie ?

Car il existe différentes mémoires qui sont liées, interconnectées

et ont toutes un rapport au temps.

Ces mémoires seront donc investies pendant la thérapie différemment.


Sont souvent présentées la mémoire à court terme et la mémoire à long terme.

Or il en existe bien d'autres et avec lesquelles le thérapeute va travailler.


Mémoire-Cerveau-Estime de soi-Hypnose_Democreatifs_Lambersart
Les mémoires qui nous influencent
  • La mémoire de travail (à court terme) est au cœur du réseau.

  • La mémoire sémantique et la mémoire épisodique sont deux systèmes de représentation consciente à long terme.

  • La mémoire procédurale permet des automatismes inconscients.

  • La mémoire perceptive est liée aux différentes modalités sensorielles.


La mémoire de travail (ou mémoire à court terme) est la mémoire du présent.

Elle permet de manipuler et de retenir

des informations pendant la réalisation d’une tâche ou d’une activité.


La mémoire sémantique est celle du langage et des connaissances sur le monde et sur soi, sans référence aux conditions d'acquisition de ces informations.

Elle se construit et se réorganise tout au long de notre vie, avec l’apprentissage

et la mémorisation de concepts génériques (sens des mots, savoir sur les objets),

et de concepts individuels (savoir sur les lieux, les personnes…).


La mémoire épisodique est celle

des moments personnellement vécus (événements autobiographiques), celle qui nous permet de nous situer dans le temps et l’espace et ainsi, de se projeter dans le futur.

En effet, raconter un souvenir de ses dernières vacances ou se projeter dans les prochaines font appel aux mêmes circuits cérébraux.


La mémoire procédurale est la mémoire des automatismes.

Elle permet de conduire, de marcher, de faire du vélo ou jouer de la musique sans avoir à réapprendre à chaque fois. Cette mémoire est particulièrement sollicitée chez les artistes ou les sportifs pour acquérir des procédures parfaites et atteindre l’excellence.

Ces processus sont effectués de façon implicite, c’est-à-dire inconsciente.


La mémoire perceptive s’appuie sur nos sens et fonctionne la plupart du temps à l’insu de l’individu. Elle permet de retenir des images ou des bruits sans s’en rendre compte.

C’est elle qui permet à une personne de rentrer chez elle par habitude,

grâce à des repères visuels.

Cette mémoire permet de se souvenir des visages, des voix, des lieux.


Ainsi avec ces explications, vous comprendrez qu'un thérapeute pourra

à la fois travailler sur la mémoire à court terme comme à long terme

en fonction de la demande du consultant.


Il est donc évident que le temps d'une thérapie dépendra de la demande,

de la problématique exposée, sans parler des demandes non avouées ou implicites après le début d'une thérapie.

Il s'agit de construire un parcours d'accompagnement dans le temps.


Rythme et Temps

D'autre part, il est nécessaire de respecter le rythme de la personne

dans sa compréhension de sa problématique.

Chaque expérience d'aujourd'hui, notamment une expérience hypnotique va modifier

le souvenir.

La mémoire va donc être reconstruite à chaque instant.

En effet, en hypnose, il est possible de faire des bonds dans le temps pour rendre plus présent un moment enfoui par l'inconscient

par commodité ou protection.

Et le travail hypnotique consistera à viser la perception inconsciente du souvenir.

Il s'agira de la perception que la personne se fait de son histoire aujourd'hui.

Or vous lui auriez demandé la même chose 10 ans auparavant, le récit de son histoire aurait été différent.


Je parlerais volontiers de temporalité,

le temps vécu par la conscience

et la mettrais en parallèle avec le temps vécu par l'inconscient.

Pour être plus concrète, voici une étude présentée par

pour appuyer mon propos.

Avec le tableau expliqué par Mr Cyrulnik, neurologue, psychiatre, ethnologue et psychanalyste français, vous comprendrez que la perception des événements

et des choses varie avec le temps et notre existence.

Notre perception de la réalité étant variable avec le temps et notre existence,

imaginez bien que les souvenirs en seront transformés.


On peut donc supposer que lors d'une séance de thérapie hypnotique,

le souvenir appelé par l'inconscient ne sera pas le même une semaine après

car la perception de sa réalité sera modifiée.


Il est important de comprendre cela pour définir le temps que prendra un suivi en hypnose.


Thérapie brève ?

L'hypnose est définie comme une thérapie brève, certes ! Mais elle est définie comme cela en opposition aux thérapies longues de psychopathologie ou psychanalyse.

Cela n'empêche pas pour autant le consultant de prendre le temps de comprendre

sa demande, sa problématique et d'explorer les demandes implicites.

Je dirais " à chacun son rythme".


L'hypnothérapeute pourra toujours faire

une séance unique d'hypnose à la demande du consultant.

Ceci étant dit, le travail d'accompagnement du thérapeute en sera tronqué.


Pour terminer, j'insisterais sur l'évolution des demandes faites en séance d'hypnose.

Il y a 10 ans, elles étaient centrées sur l'arrêt du tabac, la gestion d'une phobie, une demande d'aide à maigrir.

Aujourd'hui, elles sont beaucoup plus orientées vers une recherche plus profonde de compréhension de soi.

Et tout à chacun sait bien que cela ne se fait pas en 1h même avec "Google est mon ami" ou un livre de développement personnel !




Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page
Retrouvez Delphine Dubois sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Hypnothérapeutes