top of page
  • Photo du rédacteurdemocreatifs

Virilité et Masculinité, au delà des apparences (3/3)

Hey Jack !

"Tu es arrivé trop tôt"

La deuxième cause de consultation en sexologie dans mon cabinet associé au sentiment de ne pas être un homme viril est l'éjaculation précoce.


Pourtant dans notre société,

arrivé le premier est très valorisé…


Comment se fait-il que l'éjaculation précoce impacte la virilité et la masculinité ?

Comment faire pour qu'il en soit autrement et conserver la confiance en soi dans une relation sexuelle ?


L'éjaculation prématurée ou dite précoce est le dysfonctionnement sexuel le plus fréquent rencontré par les hommes.

L’éjaculation prématurée touche un tiers de la population masculine et, malheureusement, seuls 10% des hommes concernés osent consulter un spécialiste.


Les mots clés en réponse :

reflexe éjaculatoire,

connaissance de son corps,

intimité, désirabilité, libido,

donner-recevoir, orgasme,

troubles psychosomatiques et mécanismes psychiques.


Reflexe éjaculatoire

L’éjaculation est un reflexe qui par définition ne se contrôle pas. Il est impossible de l'arrêter.


Il met en route toute une machinerie de tuyaux, nerfs, muscles et hormones.


Lors d'une éjaculation, les testicules libèrent - selon les individus - entre 2 et 5 millilitres de sperme contenant entre 20 et 150 millions de spermatozoïdes.


C'est le paramètre le plus instable de l'organisme humain qui n'a rien à voir avec la virilité.


La taille des testicules n'est pas un signe de puissance sexuelle. Deux études, l'une en Italie et l'autre aux Etats Unis, montrent que les hommes pourvus de plus grands testicules ou de plus petits ont un comportement conjugal et paternel différents…

Cela compte-t-il dans la notion de virilité ou masculinité ? Je ne crois pas.


La testostérone est la principale hormone mâle (androgène) sécrétée par le testicule.

La testostérone joue un rôle clé dans le fonctionnement sexuel notamment dans les mécanismes locaux de l'érection.

Alors, Ok, si la quantité de cette hormone baisse avec l'âge, elle risque d'influencer sur l'érection sans pour autant réduire l'image de sa virilité car vous n'allez pas vous transformer ou redevenir un homme prépubère !


La sexualité est le produit d’une interaction complexe entre des processus cognitifs et psychologiques, et des mécanismes neurophysiologiques et biochimiques. Le rôle des hormones dans le comportement sexuel du jeune homme en pleine puberté, de l'homme adulte et de l’homme vieillissant doit donc être apprécié avec pondération.


Le reflexe éjaculatoire est le signe d'un haut niveau d'excitation avec un point de non retour.

Ce point de non retour [PNR] est un seuil d'excitation au delà duquel le reflexe éjaculatoire est enclenché. Impossible de le stopper.

L'éjaculation peut cependant être retardée avant ce PNR.

Tout cela n'a donc, encore une fois, rien à voir avec la virilité et la masculinité.


L'éjaculation prématurée ou dite précoce peut entacher votre image et uniquement votre image virile et masculine par comparaison, par manque de communication, par méconnaissance, à cause d'un trouble émotionnel …

Dans ces cas, une consultation pour recadrer et/ou comprendre pour agir est nécessaire.


La méconnaissance de son corps et de ses zones érogènes

A l'école,

on a tous vu les planches anatomiques des organes sexuels. Ces derniers nous étaient présentés dans un contexte d'enseignement sur la reproduction. Rarement dans celui de la sexualité humaine.

Dans nos familles,

que le sujet soit tabou ou totalement ouvert, la découverte de son corps et de sa sexualité n'a pu ou ne pourra se faire que par tâtonnements si je puis dire ;-) encore faut-il osé !

Dans la société,

les réseaux sociaux, les sites pornographiques, la presse écrite, les podcasts, prônent des normes, des pratiques, des tendances sans nuances ni limites propres à notre individualité et notre sexualité. La performance est omniprésente. Performance dans la durée, performance dans l'atteinte du plaisir ou faire jouir son ou sa partenaire. Performance à chaque relation….

Une consultation pour se découvrir ou se re-découvrir soi-même et dans la dualité d'une relation stable ou éphémère est la bienvenue. Car chaque relation intime est unique.


Intimité, Désirabilité, Libido

"L'appétit vient en mangeant".

Oui. Faut-il encore ne pas être tombé dans un cercle vicieux de peur, grande émotion néfaste au délicieux laisser-aller nécessaire à une relation intime harmonieuse.

Quelques épisodes d’éjaculation précoce peuvent se mettre en place pour que l’anticipation fasse tout dérailler, redoutant alors que le prochain rapport ne se passe pas bien, que son ou sa partenaire réagisse mal, que sa virilité en prenne encore un coup …

La libido est alors en berne. Des comportements de fuite, d'évitement ou de rejet apparaissent...

Et les impacts sont également importants pour la ou le partenaire qui se sent impuissant.e, frustré.e de ne pas avoir pu prendre le plaisir souhaité tout en se culpabilisant également de ne pas pouvoir apaiser l’autre. Elle ou il ne se sent plus ou pas assez désirable. Impression de "vite fait-mal fait" alors qu'il n'en est rien.

L'intimité, la complicité sont des sentiments à ne pas négliger même dans un rapport unique. Dédramatiser, communiquer, rire (oui le rire est autorisé dans un rapport intime) car l'éjaculation précoce n'est pas une maladie. Bonne nouvelle, cela signifie que vous pouvez agir sur vos croyances, vos représentations et vos pensées.


Donner-recevoir, Orgasme

Même si vous êtes pressé d'atteindre l'orgasme, sachez que "rien ne serre de courir, il faut partir à point". Facile à dire me répondrez vous…

C'est justement ce point (le PNR, Point de Non Retour) que je vous invite à découvrir. Prenez le temps de le trouver. Différentes techniques peuvent vous y aider.

Associer à une bonne gestion de vos émotions (dont l'hypnose est un des outils de gestion) lors de vos ébats (oui, c'est possible comme le rire précédemment cité), cette découverte du PNR vous apportera confiance en vous et vous aidera à maîtriser votre éjaculation.

Il vous permettra de recevoir et de donner tour à tour dans vos rapports sexuels en contrôlant votre seuil d'excitation.

Vous pouvez alors jongler avec votre excitation, prendre le contrôle, tout en retrouvant vos moments de plaisir partagés.


Alors que l’éjaculation est purement reflexe, l’orgasme est avant tout une décharge cérébrale et hormonale : ocytocine, dopamine et endorphines sont soudainement libérées dans le sang par le cerveau qui a atteint le pic du plaisir. il y a une libération soudaine de la tension sexuelle.

Cela provoque une profonde sensation de bien-être synonyme de jouissance.


Certains hommes souhaitent avoir une éjaculation abondante car ils pensent que ce facteur est lié à l’intensité de l'orgasme. Il est important de dire que cela est faux ! Le volume de liquide expulsé ne détermine en rien l’intensité du plaisir. Ainsi, une éjaculation puissante et abondante ne permet pas d’apprécier davantage sa vie sexuelle.

L'orgasme peut survenir sans éjaculation et l’éjaculation arrive parfois sans plaisir. L’un et l’autre peuvent aussi être légèrement décalés. J'espère que cette info vous rassurera et vous aidera à ne plus avoir crainte d'arriver trop tôt. Hey Jack !


Troubles psychosomatiques et mécanismes psychiques

Le manque d'expérience ou la fatigue, un stress ou un trauma peuvent être à l'origine d'une éjaculation précoce.

Tout cela a pu s'ancrer dans votre psychisme et donc votre inconscient. Ce dernier pour vous éviter un plus grand traumatisme met en place un mécanisme qui lui semble opportun, un mécanisme de défense.


En sexothérapie, le thérapeute formé à la sexualité humaine et à ses manifestations associées, vous guidera pour découvrir l'aspect émotionnel et comprendre le mécanisme de précocité.

Pour aller plus loin que l’aspect sensoriel, il abordera avec vous sans jugement toutes vos craintes : manque de confiance en soi, crainte de ne pas donner suffisamment de plaisir, angoisse de performance, peur des réactions de l’autre, mauvaises expériences antérieures … tous ces éléments participent directement aux angoisses et donc entretiennent le processus de l’éjaculation précoce.

C’est également à ce niveau que le thérapeute pourra vous aider à sortir du fameux cercle vicieux.


L'éjaculation est parfaitement naturelle et n'est en rien signe, précoce ou non, de virilité ou masculinité.


Enfin, sachez qu'il existe une période réfractaire après éjaculation. Celle-ci est nécessaire physiologiquement. C'est la phase de résolution qui correspond à une détente agréable post-orgasmique.

La durée de cette période varie selon les hommes, leurs âges, leur état de santé et le degré d'excitation.

C'est un peu comme si vous rechargiez les accus !

Et vous avez ainsi tout le loisir de recommencer les préliminaires, pénétration ou pas, avec ou sans votre sexe, plaisir et jouissance.


Une belle métaphore ci-dessous en cadeau et à bientôt pour de nouvelles informations.








46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page
Retrouvez Delphine Dubois sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Hypnothérapeutes